Connect with us

MMA

La série Contender de Dana White, saison 7, lancement été 2023.

Publié

en

La saison 7 de la série Contender de Dana White est en préparation.

DWCS a fait ses débuts en 2017 avec une saison inaugurale de huit épisodes. La saison 2 s’est tenue en 2018 avec huit épisodes, suivie d’une saison de trois épisodes DWCS : Brasil. En 2019, DWCS a été prolongée à 10 épisodes pour sa troisième saison. La durée a été répétée en 2020, 2021 et 2022.

Chaque saison, le nombre de combattants signés a augmenté. Jusqu’à présent, l’émission a produit des personnalités de l’UFC telles que Sean O’Malley, Maycee Barber, Geoff Neal, Ryan Spann, Sodiq Yusuff, Jamahal Hill, Taila Santos, Johnny Walker, Alex Perez, Bo Nickal, Jailton Almeida, Jack Della Maddalena et Marina Rodriguez, pour n’en citer que quelques-unes.

Ces dernières semaines, les matchmakers de l’UFC se sont préparés à un retour estival de la DWCS, dont le lancement est prévu le 8 août. Les athlètes et les matchs ont été réservés, lentement mais sûrement. Le nombre d’épisodes de la saison 7 n’est pas encore connu.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MMA

Cédric Doumbé est surcoté à la mort et n’affronte que des chèvres?

Publié

en

Par

Cédric Doumbé, célèbre kickboxeur français, a récemment fait le grand saut vers le monde du MMA en signant avec le Professional Fighters League (PFL). Alors que ses fans sont enthousiastes quant à cette nouvelle étape de sa carrière, certains se demandent si son premier combat dans cette organisation ne serait pas un peu surcôté. Malgré sa renommée dans le kickboxing, Doumbé doit encore faire ses preuves dans le MMA, et ses récentes victoires contre des adversaires peu connus lors du MMA Grand Prix ne suffisent pas à convaincre les sceptiques. L’identité de son adversaire en septembre suscite donc une grande attente, car elle permettra de déterminer si Doumbé est à la hauteur de toute la hype qui l’entoure.

Le parcours impressionnant de Doumbé en kickboxing :
Au cours de sa carrière en kickboxing, Cédric Doumbé a connu un succès considérable. Il a remporté plusieurs titres prestigieux et s’est imposé comme l’un des meilleurs combattants de sa discipline. Son style flamboyant, sa technique affinée et sa détermination ont fait de lui une véritable icône du kickboxing. Il est donc compréhensible que ses fans aient de grandes attentes quant à sa transition vers le MMA.

Le défi du MMA pour Doumbé :
Malgré ses réussites en kickboxing, il est important de reconnaître que Cédric Doumbé a encore beaucoup à prouver dans le monde du MMA. Les compétences nécessaires pour exceller dans ces deux disciplines sont différentes, et il est courant qu’un combattant doive s’adapter et acquérir de nouvelles compétences lorsqu’il passe du kickboxing au MMA. Doumbé n’a pas encore eu l’occasion de se mesurer aux meilleurs combattants mondiaux du MMA, et ses victoires contre des adversaires peu connus lors du MMA Grand Prix n’ont pas fourni suffisamment de preuves pour évaluer son niveau actuel.

L’attente de son premier combat au PFL :
La question de savoir si le premier combat de Cédric Doumbé au PFL est surcoté ou s’il sera révélateur de son potentiel reste ouverte. La qualité de son adversaire en septembre sera un élément clé pour déterminer si Doumbé est réellement prêt à rivaliser avec les meilleurs combattants du MMA. Si son adversaire est un combattant de renom et bien classé, une victoire de Doumbé renforcerait certainement sa crédibilité et justifierait l’attention qui lui est accordée. En revanche, une performance décevante pourrait renforcer les doutes quant à ses capacités à s’imposer dans cette discipline.


Cédric Doumbé, kickboxeur renommé, se prépare pour son premier combat au PFL en septembre. Alors que certains pensent l’organisation va lui confier un adversaire bidon afin de continuer à surfer sur son buzz mais surtout protéger leur investissement.

Continue Reading

MMA

Francis Ngannou ouvre une salle de MMA au Cameroun.

Publié

en

Par

L’ouverture d’une salle de MMA par l’ancien champion UFC des poids lourds, Francis Ngannou, au Cameroun avait suscité une grande attente parmi les amateurs de sports de combat. Cependant, après une visite de la salle, il est difficile de ne pas ressentir une certaine déception. Les installations sont pratiquement inexistantes, à l’exception de l’octogone. On peut se demander si le champion du monde est réellement derrière ce projet, ou s’il manque de moyens financiers pour offrir un complexe digne de ce nom.

Le manque d’équipements :
Lors de notre visite de la salle de MMA de Francis Ngannou, nous avons été surpris par le manque d’équipements disponibles. Mis à part l’octogone, il n’y avait pratiquement rien pour répondre aux besoins des combattants et des membres de la salle. L’absence de sacs de frappe, de tapis de sol, de cages d’entraînement et d’autres équipements essentiels laisse à désirer. Il est difficile de comprendre comment une salle de MMA peut fonctionner efficacement sans ces éléments de base.

Des questions sur l’implication de Francis Ngannou :
Face à cette déception, il est légitime de se demander si Francis Ngannou est réellement impliqué dans ce projet. En tant qu’ancien champion UFC et l’une des personnalités les plus en vue dans le monde des arts martiaux mixtes, on aurait pu s’attendre à ce qu’il mette à disposition les ressources nécessaires pour créer un complexe sportif de qualité. Cependant, l’absence d’équipements de base suggère que soit Ngannou n’a pas investi suffisamment de ressources financières, soit il n’est pas directement impliqué dans la gestion de la salle.

Des conséquences pour les combattants :
Le manque d’équipements adéquats dans la salle de MMA de Francis Ngannou pourrait avoir des conséquences néfastes pour les combattants qui s’entraînent là-bas. Sans les installations nécessaires, il leur sera difficile de développer leurs compétences et d’améliorer leur performance. Les combattants ont besoin d’un environnement adapté pour se préparer aux compétitions, et la salle actuelle ne semble pas répondre à ces exigences.

Conclusion :
La déception est palpable devant la salle de MMA ouverte par Francis Ngannou au Cameroun. Avec un manque d’équipements essentiels, il est légitime de se demander si le champion du monde est réellement derrière ce projet ou s’il manque de moyens financiers pour offrir un complexe adéquat. Les conséquences de cette situation pourraient être préjudiciables aux combattants qui s’entraînent dans cette salle. Espérons que des mesures seront prises pour remédier à cette situation et fournir aux combattants camerounais un complexe digne de ce nom.

Continue Reading

Actualités

Nouvelle signature française à l’UFC : Nora Cornolle

Publié

en

Par

Une nouvelle combattant Française vient de signer avec l’UFC, il s’agit de l’ancienne championne de Muay Thai Nora Cornolle.

Cornolle, 33 ans, devient la troisième combattante Française à signer avec l’UFC après, Zarah Fairn et Manon Fiorot. L’information vient d’être confirmée par son équipe de management.

Cornolle est avant tout connue pour sa belle carrière en pied-poing, elle a été plusieurs fois championne de France et a enchainé de nombreuses victoire avant de se consacré au MMA en 2021. La représentante de la Bulgarian Top Team accuse actuellement un palmarès de 6–1 dans cette discipline et reste sur une série de six succès consécutifs dont le dernier s’est tenu en mars avec l’ UAE Warriors.

Nora évolue dans la division des 61kg – une division au dessus de Fiorot – et pourra donc potentiellement affronter des adversaires comme Josiane Nunes où Miesha Tate par exemple. La championne de la catégorie était Amanda Nunes mais cette dernière vient de prendre sa retraite.

Cette signature pourrait lui permettre de combattre lors de la seconde édition de l’UFC Paris qui est prévue pour le samedi 2 septembre.

Continue Reading

MMA

Billetterie UFC Fight Night Paris 2023

Publié

en

Par

C’est un événement à ne pas manquer à la rentrée ! L’UFC fait son retour dans la capitale pour un événement dont Cyril Gane sera l’une des têtes d’affice. Zoom sur le programme de la réunion et la billetterie de la réunion.

Où et quand se déroulera l’UFC Fight Night Paris 2 ?

Comme chaque année, l’UFC prévoit son événement phare en France pour se dérouler au moment de la rentrée dans l’hexagone.

Une nouvelle fois prévu pour se dérouler au sein de l’Accor Arena, emblématique salle pour les Français, la réunion devrait débuter vers 20h pour sa carte principale le 02 septembre prochain.

Comment obtenir des billets pour l’UFC Fight Night Paris 2023 ?

Mis en ligne sur le site TicketMaster pour le grand public, les membres de l’UFC Fight Club ont accès à une prévente depuis ce mercredi 21 juin alors que la billetterie classique ouvrira le 23 juin prochain.

Quels sont les prix des billets UFC Fight Night Paris 2023 ?

Comme lors de chacune de ses réunions, l’UFC propose une large offre de places à des prix très différents selon leur placement. Pour cette réunion de l’UFC Fight Night Paris, voici la grille de tarifs des billets à la vente dès ce vendredi :

  • Ring 1 – 1697€
  • Ring 2 et 3 – 1147€
  • Ring 3 et 4 – 849€
  • Catégorie 1 – 404€
  • Catégorie 2 – 340€
  • Catégorie 3 – 269€
  • Catégorie 4 – 226€
  • Catégorie 5 – 185€
  • Catégorie 6 – 155€
  • Catégorie 7 – 122€
  • Catégorie 8 – 100€

Quel est le programme de la soirée ?

Un an après la dernière édition de l’UFC Paris, l’organisation reine du MMA fera son retour dans l’hexagone avec un « main event » qui promet déjà une magnifique affiche.

Avec seulement deux combats seulement au programme de la carte principale pour le moment, il faudra patienter quelques semaines encore pour avoir la programmation complète.

Les combats au programme de la soirée :

  • Ciryl Gane vs Sergey Spivak (poids lourds)
  • Nora Cornolle vs Joselyne Edwards (poids coqs)

Gane vs Spivac : l’affiche de la soirée UFC Fight Night de Paris

C’est un vrai événement qui se déroule dans la capitale avec un combat de l’une des figures tricolores de l’UFC : Cyril Gane. Battu lors de ce qui reste pour le moment le plus grand combat de sa carrière face à Francis Ngannou pour conquérir la ceinture des lourds de l’UFC, c’est avec un esprit de revanche que « Bon Gamin » a fait son retour dans l’octogone. Vainqueur de Tuivasa en septembre 2022, il a depuis subi une nouvelle défaite face au fantasque Jon Jones en début d’année par soumission.

De nouveau face à un combattant qui semble à sa portée, le champion tricolore retrouvera le public français avec un statut de favori tant que le combat ne va pas au sol.

Sergey Spivak reste néanmoins sur trois beaux succès de rang dont le dernier sur Derrick Lewis qui devrait lui donner beaucoup de confiance au moment d’entrer dans la cage. Le Moldave a poussé l’Américain à taper dans le premier round de son dernier combat en lui imposant un combat au sol éreintant à la fin duquel il s’imposera par soumission grâce à un étranglement bras/tête.

Continue Reading

Actualités

Cannonier veut infliger à Marvin Vettori sa première défaite par KO

Publié

en

Par

Jared Cannonier n’a aucune haine contre Marvin Vettori avant le combat de samedi à l’UFC on ESPN 46. Ce n’est que du business précise t-il avant ce combat clé dans la division des poids moyens.

Vettori (19-6-1 MMA, 9-4-1 UFC) a le don d’agacer ses adversaires avant qu’ils n’entrent dans la cage, mais Cannonier (16-6 MMA, 9-6 UFC) a déclaré qu’il n’y avait rien de tout cela avant le combat principal de l’UFC Apex à Las Vegas, qui sera diffusé sur ESPN après les préliminaires sur ESPN2 et ESPN+.

Les deux combattants on même eu un échange au début de la semaine, a révélé Cannonier, et il a dit que c’était tout à fait cordial.

« Je ne le vois pas faire quoi que ce soit que je considérerais comme étant de nature à le mettre sur le billot des bourreaux, si vous voulez », a déclaré Cannonier aux journalistes lors de la journée médiatique de l’UFC sur ESPN 46, mercredi.

Cannonier, 39 ans, n’aborde peut-être pas le combat avec une haine supplémentaire envers son adversaire, mais il a déclaré que l’envie de produire un résultat dévastateur à l’intérieur de l’octogone est toujours bien présente.

La motivation est d’autant plus grande que Vettori n’a jamais été arrêté à l’intérieur de la distance. Si Cannonier pouvait être le premier à le faire, il a déclaré que cela en dirait long sur la place qu’il occupe dans la division.

Cannonier a déclaré qu’il pensait qu’une victoire le mettrait à proximité d’une nouvelle chance de titre après qu’il ait échoué dans sa première tentative d’obtenir la ceinture contre Israel Adesanya à l’UFC 276 en juillet. Adesanya n’a pas encore d’adversaire pour sa prochaine défense prévue à l’UFC 293 en septembre, et Cannonier veut se porter candidat.

Faire quelque chose de spectaculaire samedi ferait beaucoup pour son cas, et il ne pense pas que Vettori aura d’autres options que de frapper avec lui.

« S’il tente le grappin, ce sera à son détriment », a déclaré Cannonier. « Tous ceux qui ont essayé de me grappiller, s’ils ont regardé mes combats, l’ont fait à leur détriment. Il n’a pas été facile de me mettre à terre, et ce sera presque impossible de me mettre à terre maintenant. J’ai l’impression d’avoir beaucoup progressé dans ce domaine et il se pourrait même que je le mette à terre, pour être honnête.

Continue Reading

Actualités

MMA PFL : Cédric Doumbé ne pourra pas combattre le 23 juin

Publié

en

Par

Le combattant français Cédric Doumbe, tout juste signé avec la Professional Fighters League (PFL), a été contraint de se retirer de son premier combat prévu le 23 juin à Atlanta. Doumbe devait affronter le Jordanien Jarrah Al-Silawi, mais il s’est blessé au poignet, ce qui l’a obligé à déclarer forfait.

Cependant, certains observateurs ne croient pas en la véracité de cette blessure et pensent que c’est un prétexte bidon. Selon eux, il y a deux raisons à cela. Tout d’abord, Cédric Doumbe n’est pas encore au niveau des meilleurs combattants de MMA, et il aurait peut-être préféré attendre avant de faire ses débuts dans la PFL. Ensuite, la PFL aurait intérêt à rentabiliser son investissement en programmant Doumbe en main event lors d’un événement plus important, comme celui prévu en septembre au PFL Paris.

Cédric Doumbe est un combattant respecté dans le monde du kickboxing, où il est champion du monde en titre. Il a également remporté plusieurs titres européens et mondiaux dans cette discipline. Sa récente transition vers le MMA a suscité beaucoup d’enthousiasme, mais il semble que les fans devront attendre un peu plus longtemps avant de le voir combattre dans la PFL.

La PFL a annoncé qu’elle cherchait un remplaçant pour Doumbe afin que le combat contre Al-Silawi puisse toujours avoir lieu. Le combat était censé être l’un des temps forts de la soirée, donc il est important que la promotion trouve un adversaire de qualité pour Al-Silawi.

Malgré cette déception, les fans de Cédric Doumbe et de la PFL peuvent encore s’attendre à le voir combattre dans un avenir proche. Les détails de son prochain combat devraient être annoncés bientôt, et il est clair que la PFL a de grands projets pour le combattant français. En attendant, les fans de MMA devront se montrer patients et attendre que Doumbe soit prêt à affronter les meilleurs combattants de la PFL.

Continue Reading

Actualités

KSW 83 : Salahdine Parnasse double champion du KSW sans combattre

Publié

en

Par

KSW 83 – Le combat entre Salahdine Parnasse et Marian Ziolkowski, co-main event de la soirée, a été annulé au dernier moment en raison d’une blessure au genou du Polonais pendant l’échauffement. Le Français récupère donc la ceinture des -70 kg sans combattre, et devient double champion du KSW. 

Coup de tonnerre au Stade national de Varsovie ! Sur les coups de 23h, les officiels ont annoncé le forfait de Marian Ziolkowski, adversaire du Français Salahdine Parnasse. Le combattant de 25 ans espérait devenir double-champion de l’organisation polonaise en cas de victoire. Finalement, le KSW a annoncé que le « Mbappé du MMA » récupérait tout de même la ceinture de champion des -70kg. Mais sans combat, ce statut de double-champion a beaucoup moins de saveur.

Après 90 jours de préparation intensive, le joyau de la Atch Academy avait hâte de rentrer dans la cage face à Ziolkowski, qui avait déjà dû repousser une première fois ce rendez-vous avec le champion des poids plumes pour les mêmes raisons : une blessure au genou.

Le KSW a annoncé que Parnasse défendrait sa nouvelle ceinture dès le mois de juillet. Une promesse réconfortante pour le combattant tricolore, qui avait préparé sa montée en poids légers fin 2022, après avoir prouvé son hégémonie en poids plumes.

Continue Reading

Actualités

KSW 83 : Salahdine Parnasse VS Marian Ziolkowski

Publié

en

Par

Le combat de MMA entre Salahdine Parnasse et Marian Ziolkowski dans le cadre de l’unification du titre des lightweights du KSW 83 est un événement historique pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, le KSW est considéré comme l’une des plus grandes organisations de MMA en Europe, avec une base de fans très passionnée et dévouée. Un combat pour un titre au KSW est donc toujours un événement important pour les combattants, les fans et l’industrie du MMA.

Ensuite, l’unification des titres est un événement assez rare dans le monde du MMA. Cela signifie que les champions de deux organisations différentes se battent pour déterminer le vrai champion de la catégorie de poids. Dans ce cas, Salahdine Parnasse est le champion des lightweights du KSW, tandis que Marian Ziolkowski est le champion des lightweights de la ligue polonaise Fight Exclusive Night (FEN). Donc, le vainqueur de ce combat serait le champion incontesté des lightweights en Pologne et potentiellement en Europe.

Enfin, le fait que l’événement se déroule devant 60 000 spectateurs ajoute une dimension spectaculaire à l’événement. C’est une foule massive pour un événement de MMA en Europe, ce qui en fait l’un des plus grands événements de l’histoire du sport en Europe.

Dans l’ensemble, il s’agit donc d’un événement historique pour le MMA en Europe, avec des enjeux importants pour les combattants et des records potentiels en termes d’audience.

Continue Reading

ARES

Affaire Damien Lapilus : Et maintenant que faire ?

Publié

en

Par

L’affaire Lapilus a mis en lumière les défis auxquels est confronté le MMA en matière de lutte contre le dopage. Voici dix propositions pour aider à combattre le dopage dans cette discipline :

  1. Renforcer les tests antidopage : Les organisateurs devraient intensifier la fréquence des tests antidopage et les rendre plus aléatoires pour garantir une meilleure couverture des combattants.
  2. Suspendre les combattants dopés : Les combattants qui ont été contrôlés positifs devraient être suspendus pendant une période prolongée pour dissuader les autres de se doper.
  3. Sensibiliser les combattants aux risques du dopage : Les combattants devraient être éduqués sur les conséquences du dopage sur leur santé, leur carrière et leur image.
  4. Vérifier les suppléments alimentaires : Les organisateurs devraient s’assurer que les suppléments alimentaires pris par les combattants ne contiennent pas de substances interdites.
  5. Améliorer la surveillance des combattants : Les organisateurs devraient s’assurer que les combattants ne se dopent pas en dehors des compétitions en les surveillant de manière plus étroite.
  6. Augmenter les sanctions financières pour les combattants dopés : Les organisateurs devraient augmenter les amendes pour les combattants dopés pour dissuader les autres de se doper.
  7. Encourager la dénonciation : Les organisateurs devraient encourager les autres combattants à dénoncer ceux qui se dopent.
  8. Renforcer les contrôles aux frontières : Les organisateurs devraient renforcer les contrôles aux frontières pour empêcher l’entrée de substances dopantes dans les pays où se déroulent les compétitions.
  9. Accroître la coopération entre les organisations de MMA : Les organisations de MMA devraient collaborer plus étroitement pour échanger des informations sur les combattants dopés et les sanctions prises.
  10. Renforcer la réglementation : Les organisateurs devraient renforcer les règles et les réglementations pour lutter contre le dopage dans le MMA. Ils devraient également travailler avec les autorités réglementaires pour garantir une application uniforme des règles antidopage.
Continue Reading

Actualités

Francis Ngannou révèle le salaire de misère qu’il touchait chez l’UFC.

Publié

en

Par

Francis Ngannou dénonce le « sale jeu » de l’UFC et révèle qu’il gagnait « quelques milliers de dollars à peine » dans son contrat.

Francis Ngannou n’a pas l’habitude de parler de montants en dollars, mais lors d’une récente interview, l’ancien champion des poids lourds de l’UFC et nouveau signataire de la PFL a révélé ce qu’il gagnait lors de son dernier contrat avec l’UFC avant de remporter le titre des poids lourds en mars 2021.

« Entre 100 et 120 [mille dollars par combat] », a déclaré Ngannou dans l’émission de Dan LeBatard.

La free agency imminente de Ngannou est devenue l’une des histoires les plus intéressantes de l’année écoulée après sa défense réussie du titre contre Ciryl Gane à l’UFC 270 en janvier 2022 – un combat que Ngannou a remporté alors qu’il souffrait de blessures au ligament croisé antérieur et au ligament croisé postérieur. Alors que l’UFC a fait une offre à Ngannou pour qu’il signe à nouveau avec la promotion, qui comprenait un combat massif avec le champion actuel Jon Jones, le combattant de 36 ans a choisi de signer avec la PFL, où non seulement il participera à l’organisation en tant que combattant, mais où il jouera plusieurs rôles au sein de l’organisation, y compris en tant que président de la PFL Afrique.

La raison pour laquelle il a décidé de signer avec la PFL n’était pas seulement une question d’argent, mais aussi de respect. Lorsque Ngannou a repensé à la façon dont il dit avoir été traité au cours de ses trois dernières années avec l’UFC, la décision est devenue plus claire.

« Ce que je demandais, au début, c’était de pouvoir me battre, parce que j’avais un contrat de huit combats, et je voulais remplir ce contrat, mais ils ne me l’ont pas permis puisque je n’allais pas signer un autre contrat, parce qu’ils savent que si je remplis ce contrat, je suis automatiquement libre », a déclaré Ngannou.

« Ils ont utilisé une sorte de jeu déloyal pour me bloquer. Ils savaient combien je touchais par combat. Ce n’était pas grand-chose, quelques centimes. Ils savaient que je ne pouvais pas en vivre, alors j’ai dû revenir et accepter ce contrat.

Continue Reading

Trending